L’éveil du potager breton

Il y a un an, l’endroit où se trouve le bas de mon potager breton n’était encore qu’une prairie où parfois les chevaux de notre voisin Eric broutaient gentiment. En août 2021, j’ai commencé à défricher pour installer deux planches de culture : travail très éprouvant car il y a quantité de racines de fougères et d’orties et surtout de tubercules d’œnanthe safranée. Sur ces deux premières planches de culture il y a aujourd’hui une soixantaine de plants de fraisiers. Certains sont grimpants, c’est pourquoi nous avons construit une structure en bambou.

J’ai installé les planches de culture suivantes directement sur l’herbe, sans défricher du tout. J’ai placé du bois pourri par terre puis, selon arrivage, du crottin de cheval, des feuilles mortes, de l’herbe coupée, de la paille… Puis j’ai bâché avec de vieilles bâches, de vieilles nappes, des tôles, des emballages plastique de terreau.

Depuis une semaine il fait si beau en Bretagne que j’ai décidé de débâcher pour que la terre se réchauffe un peu. J’ai même planté mon premier plan de tomate, une Green Zebra semé il y a un mois. Je l’ai mis sous une bouteille dans un nid de foin.

Dans la vidéo en lien, vous verrez ces planches de culture ainsi que l’espace potager qui trône à l’endroit où en décembre dernier il y avait encore plusieurs mètres cubes d’ardoises abandonnées là il y a 40 ans. J’y ai travaillé pendant trois mois d’arrache pied. Il doit être encore fignolé mais je suis contente du résultat.

Pour voir la vidéo.

6 commentaires sur « L’éveil du potager breton »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :