Mon annonce sur Le Bon Coin

Je scrute Le Bon Coin tous les jours depuis des mois. Aujourd’hui que mon projet est bien précis et que j’en ai enfin parlé, je pense qu’il est temps de déposer une annonce de recherche.

Je ne pense pas qu’elle donnera beaucoup de résultats cependant. Peut-être quelques agences me contacteront-elles pour me proposer des biens à des prix délirants mais ça m’étonnerait qu’un agriculteur propriétaire d’une vieille grange à l’abandon (ou pas !) lise les demandes de recherches du Bon Coin pour vendre la sienne…

Annonce 1 : Huisseau sur Cosson

Enfin un bien qui correspond à un grand nombre des critères recherchés :

  • à 10 kilomètres de Blois
  • grand terrain de 4 800 m²
  • rivière en bordure

Les points a priori problématiques :

  • la maison ressemble plus à un cabanon amélioré, un abri en préfabriqué
  • la route est proche (est-elle bruyante ?)
  • le prix annoncé par l’agence : 66 000 €

Grâce aux photos de l’agence, on a trouvé l’emplacement et donc la parcelle cadastrale. Je viens d’envoyer une demande d’identification du propriétaire à la mairie.

Description de l’annonce :

Située entre Vineuil et Huisseau, maison de loisirs de plain-pied implantée sur un terrain arboré de 4832 m² avec plan d’eau et bord de rivière, idéal pour pêcheurs ou amoureux de la nature.

3 pièces – 1 chambre – 107 m² – chauffage bois – cuisine aménagée – 2 salles d’eau – 4 832 m² de terrain

J’ai demandé plus de renseignements à l’agence.

Voici ce qu’on peut voir grâce à Google Street :

On voit que la maison doit se trouver au fond, derrière les arbres et qu’il y a une longue bande de terrain nu, sans brise vue sur la route.

Le gros avantage de ce bien c’est que Jacques s’y intéresse, c’est lui qui a fait les recherches. Selon moi car il se trouve très près de Blois et donc de ses enfants.

Il n’est pas réfractaire au projet d’autonomie dont j’ai enfin parlé. Il pense je crois que c’est une utopie, une folie mais à force de montrer des réalisations, des gens qui font des choses, ça fait son chemin.

Je vais essayer d’aller voir ce terrain aujourd’hui, au moins l’approcher.

Edit de 18 h 45 :

J’ai vu le terrain cette après-midi, rien de plus que ce qu’on peut voir grâce à Google Street. Sauf bien sûr la route qui me semble vraiment bruyante, en tout cas elle l’est à l’entrée du terrain. Il y a en bord de route une partie du terrain qui semble fait pour les animaux. J’ai laissé mon numéro de téléphone dans la boîte aux lettres.

Le terrain ne se situe pas dans le village de Huisseau-sur-Cosson que j’ai découvert grâce à cette sortie et que je trouve vraiment charmant. Il est route de Chambord : pas très folichon toutes ces maisons alignées…

Edit du 31/12/2020 :

Aucune nouvelle du propriétaire. A-t-il trouvé mon numéro dans sa boîte ?

Chercher un endroit : les critères

Il va falloir trouver l’endroit, le lieu ou L’Eutopia deviendra réalité. Voilà déjà plusieurs mois que je cherche, uniquement en épluchant les annonces, surtout celles du Bon Coin. Ça partait un peu dans tous les sens mais maintenant que j’en ai parlé, les choses se précisent.

Je cherche une maison, mon Eutopia parce que je voudrais un lieu à moi. Parce que je voudrais un lieu qui me ressemble. Parce qu’ici, aujourd’hui, je ne me sens pas chez moi. Parce que j’ai besoin d’un projet pour donner un sens au mot « demain ».

Les critères incontournables :

  • entre Blois et Tours ou bien un périmètre de 40 minutes autour de Blois, puisqu’il faudra du temps, beaucoup de temps entre l’achat du terrain et l’installation ;
  • grand terrain d’au moins 1 000 m², avec des arbres ;
  • présence d’eau accessible et gratuite.

Aujourd’hui, je ne sais pas s’il vaut mieux acheter un terrain sans rien dessus ou un terrain avec une vieille maison dessus à retaper. Pourtant, ça ne sera pas du tout la même chose : avec un terrain nu, il faudra tout construire et moi, je ne sais pas construire une maison. Il faudra donc faire construire, ce qui coûte de l’argent. Quant à retaper eh bien, je ne sais pas faire grand-chose non plus… Je peux cependant apprendre, il n’est jamais trop tard…

Le montant de mes économies aujourd’hui, 22 novembre 2020 : 23 130 €

De quoi sera fait L’Eutopia : encore moins de déchets

L’Eutopia sera en partie fait d’utopies, d’idéaux possibles que j’aimerais voir rassemblés en ce lieu. Alors voilà, j’essaierai de réduire encore mes déchets. Illusoire d’espérer atteindre le zéro déchet mais encore moins, c’est possible. Réduire les emballages, aligner les bocaux, s’organiser avec les boîtes, les sacs et les contenants déjà existants. Bref, se donner un peu de mal pour un peu de bien, un peu plus…

 

De quoi sera fait L’Eutopia : animaux

L’Eutopia sera en partie faite d’utopies, d’idéaux possibles que j’aimerais voir rassemblés en ce lieu. Alors voilà, en Eutopia il y aura des animaux, des animaux qui seront là pour vivre des jours heureux, pour profiter de la vie et égayer la mienne. Nous vivrons ensemble. Dans l’idéal, j’espère en sauver certains. Pas jusqu’à créer un refuge car je sais que je n’aurai pas le courage d’accomplir toutes les tâches que ça implique. Mais quelques chèvres, des poules, des chats, un âne, un cheval peut-être… Et j’aimerais voir par la fenêtre des chevreuils, des écureuils, des lapins. J’aimerais à nouveau entendre les oiseaux, qu’on n’entend plus ici depuis que les arbres ont été coupés pour construire une maison dans ce qui était avant le jardin.

J’ai téléchargé toutes ces photos sur Pixabay, j’espère qu’un jour je pourrai illustrer ce blog avec mes propres photos d’animaux.