Terreau maison

Pas d’achat de terreau à semis cette année, trop cher. J’ai donc décidé de me débrouiller avec ce que j’ai sur place, à savoir de la terre végétale quasi de sous bois. Le terrain sur lequel se trouve mon potager breton est entouré de forêts et il compte de multiples endroits où du bois était entassé.

J’ai donc ramassé beaucoup de terre de surface, essentiellement composée de feuilles et de bois décomposés. J’ai aussi mis la main sur un vieux tas de gazon coupé + feuilles mortes parfaitement décomposé. J’ai ensuite beaucoup tamisé pour ôter les plus gros morceaux. Puis j’ai semé toutes mes graines là-dedans, grosses ou petites, maïs comme tomates.

Le résultat est parfois étonnant : pour 4 graines de maïs semées le même jour dans la même terre, j’obtiens un pot dans lequel les quatre graines germent et une culture de mauvaises herbes…

Il est vrai qu’il pousse quelques mauvaises herbes avec du terreau maison, mais il est tout de même aisé de reconnaître une pousse d’aubergine, de poivron ou de tomate.

J’arrose régulièrement (environ toutes les trois semaines) mes semis avec de l’infusion d’ortie.

Le bilan est très positif, j’obtiens des plants avec de belles racines que j’ai commencé à rempoter pour certains. Et c’est tant mieux car je n’avais pas de plan B…

J’ai hâte de planter tout ça en pleine terre !

13 commentaires sur « Terreau maison »

  1. Tu as bien fait, la terre de sous-bois et le terreau de feuilles sont excellents:
    Personnellement je fais mon terreau moi-même à partir d’épluchures de légumes, de tontes de gazon, de feuilles mortes, de restes de café et même de mauvaises herbes. Je n’y mets que du végétal.

    Aimé par 2 personnes

    1. Je regarde pas mal de vidéo de jardiniers youtubeurs et bien peu utilisent du terreau maison pour les semis, au contraire. Il y en a un en particulier, Olivier, dont j’ai regardé une vidéo : il explique et réexplique à quel point sa terre et son compost sont de bonne qualité, du 100% naturel et vivant mais au final, pour planter, il achète quand même du terreau…

      J’aime

  2. C’était au temps où le terreau était préparé depuis le tas de compost avec les feuilles et déchets végétaux et animaux nous avions le temps , caissettes de semis , couches ,godets , pots de 10 ou plus mélanges de rempotages ne connaissaient que le terreau et d’autre terres en mélanges , les vers aussi

    Aimé par 1 personne

    1. Il est vrai que de ramasser la terre de sous bois et la tamiser prend un peu de temps et que tamiser en grande quantité est assez physique mais c’est bien meilleur que de porter des sac de terreau et d’aller arpenter les rayons d’une jardinerie 🙂

      J’aime

  3. J’ai une chance incroyable , des amis jardiniers ( un couple adorable) qui font des semis et qui me livrent les petits plants en pots . Cette année: tomates , courgettes concombres et bien sûr des fleurs et encore des fleurs . Je suis une petite veinarde mais je ne suis pas la seule, ils le font pour leurs enfants et quelques amis . Y’a des gens « incroyables mais vrais » dans ce monde bizarroïde et c’est super sympa de les côtoyer. 🙂

    Aimé par 3 personnes

  4. Lorsqu’il s’agit de mettre en terre des plants ou de jeunes arbres, j’arrose le trou qui va recevoir le plant, voire j’ajoute de la mousse dedans et j’humidifie les racines du plant. Il m’arrive aussi de collecter du terreau naturel dans la forêt et de recycler le terreau dans les bacs qui ne sont pas au contact de la terre. Des p’tites astuces. Parfois je magnétise aussi les plantes ^.^ Là, je joue mon Hagrid, ah ah ah !!! ^.^

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :