Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Merveilleuses laitues

Merveille des 4 saisons

La laitue est comme nous : elle aime la vie. Alors elle fera tout pour vivre encore un peu. Pour permettre à vos laitues d’être aussi généreuses que leur nature le leur permet, ne les arrachez pas quand vous les cueillez : coupez-les.

Il y a plusieurs semaines, peut-être deux mois, j’ai coupé à ras une laitue. Voilà aujourd’hui dans quel état elle est.

Il ne s’agit pourtant pas d’une variété de salade à couper mais d’une laitue Merveille des quatre saisons qui porte bien son nom. Ces Merveilles ont passé tout l’hiver au potager breton sans serre ni tunnel et sans broncher. Elles ont été semées le 28/08/21 et je récolte aujourd’hui, soit 6 mois et demi plus tard, l’antépénultième. Il m’en reste donc deux (plus les petits crotichons fournis par les salades coupées) que je vais laisser monter à graines pour pouvoir ressemer cette variété si généreuse.

9 commentaires sur « Merveilleuses laitues »

    1. J’aime beaucoup ce mot. Au moment de l’écrire, j’ai cherché sur le net et n’ai rien trouvé à son sujet, ce qui est tout à fait regrettable. Peut-être faudrait-il que j’écrive un article pour qu’il ait au moins une référence sur l’internet mondial 🙂
      C’est la maman de mon conjoint qui emploie ce mot, et peut-être d’autres personnes, je ne sais pas, et elle est effectivement bretonne (sans la coiffe). Crotichon désigne un petit bout de quelque chose. Ça pourrait se rapprocher d’un chouïa (autre mot que j’aime beaucoup), mais le crotichon est selon moi plus mal en point.
      Donc dans ma phrase, les crotichons désignent les petites laitues nées des laitues précédemment coupées : elles sont mangeables bien sûr, mais vraiment riquiquis.
      Et puisque nous sommes dans les révélations lexicales, je me lâche et avoue que j’affectionne aussi particulièrement « bitoniau » et « guitoune ». Ah, les beautés de notre langue et de ses patois !

      Aimé par 1 personne

      1. J’ajouterai, dans le registre méprisant, les « rogatons ». Mais les crotichons sont très évocateurs de petites choses gourmandes. Je garde le mot en réserve. Bonjour à la belle-maman bretonne et bon dimanche !

        J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :