Construction d’un bac en ardoises et plantation d’oignons

Heureusement il pleut aujourd’hui, ça me permet de faire une pause. Depuis des jours, je pioche sur une vingtaine de mètres carrés où des ardoises ont été enfouies il y a une quarantaine d’années. Toute une toiture…. c’est éreintant… Ce faisant j’arrache des décennies de racines de fougères, orties et ronces. Je me demande quoi faire de toutes ces vieilles ardoises, pour la plupart cassées dont certaines serviront à remblayer les drains que nous devons construire autour de notre future maison. J’ai eu une idée, mais si j’avais su qu’elle me prendrait tant de temps…

Je voulais un endroit pour cultiver l’ail et l’oignon. Le problème est que ces alliacés 1/ n’aiment pas l’humidité et nous sommes en zone humide , 2/ ne veulent pas de sols très amendé et j’enrichis au maximum mes planches de culture depuis l’automne (herbe coupée, feuilles mortes, crottin, BRF…) pour les plantations de printemps.

J’ai donc décidé de faire un bac rien que pour les oignons, pour qu’ils soient plus hauts que le niveau du sol parfois gorgé d’eau, et je l’ai construit en ardoises. Voilà le résultat :

Longueur : 1,80 – Largeur : 0,65 – Hauteur : 0,20

Je suis contente du résultat même si la solidité n’est pas garantie. J’ai mis de la terre entre les ardoises, j’espère qu’elle consolidera la structure.

J’ai ensuite rempli le bac de terre : autre épreuve car il faut de la terre bien meuble et nous n’avons ici que de l’argile très compacte. J’ai donc ramassé la terre des taupinières et celle qui se trouve en surface sur les ardoises : c’est de la belle terre noire faite de feuilles et de végétaux décomposés depuis quarante ans. J’ai tamisé cette terre noire mêlée d’ardoises en mille morceaux, c’est absolument tuant !

Et bien sûr, j’ai planté mes oignons, des oignons rouges Red Baron à la chair douce et sucrée, qui se plantent d’octobre à mars. Trois rangées de 15 bulbes, j’espère qu’ils vont se plaire dans ce nid douillet construit exprès pour eux !

Bon, c’est pas tout ça, le soleil mais est revenu : je retourne au désenfouissement des ardoises, j’ai bien l’intention de cultiver en bacs (de natures et de tailles variées) sur l’espace ainsi nettoyé.

8 commentaires sur « Construction d’un bac en ardoises et plantation d’oignons »

  1. c’est très bien mais tu aurais du ne faire qu’en pierres sèches, enfin je crois, pour les insectes, et surtout pour éviter que les racines de lierre s’y incrustent et j’aurais monté plus haut le coté au nord pour faire un bac aussi pour les semis et autres légumes qui aiment la chaleur. lors de la rotation.Passe une bonne journée

    Aimé par 1 personne

      1. Je ne sais pas à qui appartient la haie qui te fait de l’ombre et en même temps protège les culture, mais sans soleil point de cultures, et vue la surface tu devrais opter pour une serre pour gagner la chaleur minimum necessaire, et là tu peux garder la haie

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :